Skip to Content

Présentation Delta

Vous naviguez sur le nouveau site  delta de la ffvl !
Quelle joie de pouvoir enfin vous faire découvrir notre tout nouveau et tout beau site Internet !

Beaucoup de pages sont en cours d'écriture, le contenu va s'étoffer au fil des semaines. Soyez patients !

Mondiaux 2006, jour 8

Bonjour à toutes et à tous,
 
Pas de manche validée aujourd’hui.
 
AtterrissagesAprès 57 minutes de course, en aller-retour, les manches des filles, comme des rigides, ont été annulées pour cause de front d’orage sur le parcours.
 
L’organisateur aurait pu, d’ailleurs, donner le signal du stop un peu plus tôt …

Mondiaux 2006, jour 7

Salut à toutes et à tous,

Manche 5 :

Après les deux derniers jours annulés à cause d’une couche de 8/8e d’alto stratus sans aucun thermique, la journée commence mal avec une météo marginale et une matinée légèrement pluvieuse.

Cependant, nous restons mobilisés en attendant tranquillement le briefing décalé à 12h00, puis à 13h00.

Finalement les conditions s’améliorent doucement et deux petites manches, respectivement de 71 km pour les filles et de 88 km pour les rigides, sont décidées. Avec une fenêtre de départ à 14h00 et des starts à partir de 15h00.

Mondiaux 2006, jour 6, manche annulée...

Salut à toutes et à tous,
Pas de manche aujourd'hui
"THE TASK IS CANCELLED"...

Une nouvelle fois, après avoir attendu jusqu'à 14h00, la manche est annulée. Pas de thermiques, couverture nuageuse 8/8ème. Demain, on devrait reprendre la compétition.
Vous trouverez ici, quelques photos de vols des jours précédents.
 
A demain,
Didier

Mondiaux 2006 : 5e journée

Yohan, kiné de l'équipe, a 32 ans aujourd'huiSalut à toutes et à tous, aujourd'hui, pour cause de mauvais temps, pas de manche. Repos et convivialité au programme. Vous trouverez des photos de la bonne humeur et de l'ambiance qui règnent ici :

Pour voir d'autres photos cliquez ici et les photos et récits des autres jours  cliquez ici

Mondiaux 2006 : manche 4

Françoise au déco de la manche 4

158 km en triangle autour du terrain de Quest air pour les rigides et un aller-retour de 105 km vers le nord (Dallas) pour les filles.

Pas de vent ou peu, une couche d’inversion marquée vers 1200m qui se résorbe vers 14h00, les prévisions annoncent des plafonds montant progressivement vers 2000m puis 2600m en fin de journée.

Mondiaux en Floride, les 3 premiers jours

Manche 1 :

    
Prise de repères avec un circuit vers le sud, sans retour, avec un vent de ouest à nord ouest entre 25 et 30 km/h.
    

L'équipe de France rigides et féminine


Les plafonds approchent les 2000 m et les thermiques moyens, les 2,5 m/s.
    
Chez les filles : 5 filles au but. La manche est gagnée par Kari Castle en 1h32 pour 110km.
Chez les classe 5 : C’est Christian Ciech, en 1h32, mais le plus rapide à avoir le deuxième start est Résinger en 1h27. 39 pilotes au but.
Chez les swift : C’est Robin Hamilton qui devance Manfred de 15 minutes sur une manche spécifique à la classe 2.
    
C’est la même manche pour les filles et les rigides, avec seulement une petite variante sur les heures de départ et le cercle de la start. (respectivement 4 et 8 km).
En général, les filles et les rigides prennent le départ vers 13h30.
Quelques pilotes prennent cependant celui de 14h. David et Alex Ploner sont de ceux-la . Ainsi que Résinger et Primoz.
C’est un choix non volontaire pour les deux premiers, il ont dû redécoller suite à des ruptures de fusible au décollage en remorqué.
Ils voleront en solitaire, sur la durée du vol, sans bénéficier d’aucune dynamique de groupe …
Ils rejoignent le but, avec un temps largement supérieur au groupe de tête, mené par Christian Ciech, Gil Souviron, Jack Bott et Thierry Parcellier.
    
Roberto Résinger fait le meilleur temps (de plus de 5 minutes), mais pas assez pour compenser les leading bonus, il finit 4ème.
Françoise, comme beaucoup de pilotes filles, lutte contre la dérive de ce fort vent d’ouest, sur la première branche et se posera dans le premier tiers du parcours.
5 filles rejoignent le goal dont les deux russes Natalia.
    
Thierry Parcellier se pose à 4km du but après avoir rivalisé, d’égal à égal, avec le groupe de tête ; il est, à la fois, content de son évaluation de début de compétition et un peu frustré de rater le but de si près … (en tout cas, la manière est bonne et il sait qu’il peut faire très bien sur les prochaines manches).
    
Pascal est, aujourd’hui, le 3ème pilote à marquer pour l’équipe et se paye le top 20 de cette manche. Patrick, très à l’attaque sur le début de parcours, se sort de points bas et rentre quelques minutes derrière Pascal.
    
Gil et Jack, très affûtés et concentrés, finissent respectivement 2ème et 3ème en ayant contrôlé la tête de course pendant la totalité de la manche.
    
Par équipe, nous finissons à la première place du général.
    
Cette manche était une manche de prise de contact et d’évaluation de nos capacités et de celles des autres ; l’objectif était de prendre nos marques par équipe et individuellement. Nous sommes encore perfectibles en bien des points ….
Notre débriefing a été très positif ; nous avons pris conscience que lorsque nos sensations sont bonnes, les résultats suivent et n'en sont que les conséquences. Il est bien trop tôt pour se focaliser sur le tableau d’affichage. Nous allons nous efforcer, au cours des prochaines manches, de continuer sur la même manière et la même stratégie.
    

Suivez les championnats du monde féminins et rigides

 

La ligne de départ des rigides
Les championnats du Monde féminins (delta souple, classe 1) et de delta rigide (classes 2 et 5) se déroulent en Floride, à Quest air, du 18 au 27 mai.

Sur http://www.ffvl.fr/Competition/Delta/Floride2006/2006_Chdumondefloride.htm

Communiqué sécurité : barre de contrôle pliante

Communiqué sécurité transmis par Michel Moussier :

Rupture Delta en vol

Sur certaines ailes à barre de contrôle pliante, les câbles à l’intérieur de celle-ci ne servent pas de sécurité, mais de fixation principale de l’aile.

La rigidité de la barre ainsi que les efforts en compression (en négatif) sont assurés par un simple manchon coulissant et deux clips à ressort.

Notre camarade volait depuis plusieurs vols avec les câble non fixés sur les boulons de bas de trapèze (les câbles étaient libres à l’intérieur de la barre)

La barre ne tenait que par un clips, sans doute partiellement enfoncé par posé du pieds sur la barre avant le décollage.

La rupture s’est produite dans les premiers S de l’atterrissage, il s’est retrouvé avec une demi barre dans chaque main.
Après deux ou trois virages, il a lâché prise, et a chuté violemment dans un arbre par vent arrière fort.

Il s’en tire avec une bonne plaie à la cuisse et quelques côtes cassées.

Sur ce type d’aile, vérifiez que les deux câbles sont bien fixés définitivement sur les boulons de bas de trapèze, et que ce ne sont pas que les clips à ressort qui tiennent l’aile en vol.

La photo (rubrique photo de www.deltaplane.info) montre les deux câbles qui ont été retrouvés intacts au pieds de l’arbre.

Michel Moussier
président PSUC VOL LIBRE

test yon

test du bloc news
Syndiquer le contenu